Des canaux et des tulipes

Août 2009. Dix-sept ans au compteur. Jamais partie en colonie de vacances. Trop peur. C’est la première fois. Ma meilleure amie a dégoté un voyage itinérant de 3 semaines à travers l’Europe. A la gare du nord je monte dans un train sans savoir où il va. C’est le principe de ce voyage.

Le nom des gares pour seul indice. Lille puis Bruxelles. Et enfin : Amsterdam Centraal. Quelle idée de faire escale là où 38% des Français vont pour bédavent alors que tu trimballes 20 personnes âgées de 14 à 17 ans. Alors pendant les nombreux temps libres j’me promène au fil des canaux, me pose dans des parcs fleuris, manque de me faire écraser par des vélos. Flâne entre les façades et la fumée. Repère un salon de tatoueur à l’air de taverne.

Février 2010. L’amour est là mais c’est un amour malsain. Je le sens mais ne le sais pas encore. Après le train je teste le bus. Je hais ce passage à Bruxelles. Je hais ces 8h de route. Je hais cette personne qui m’accompagne. Je le sens mais ne le sais pas encore. Ce qui compte c’est de retrouver les canaux, le port, les parcs, les façades. Ce qui compte c’est d’embrasser à nouveau la belle Dam.

L’hiver et l’autre m’empêchent d’errer. Le temps s’écoule dans les coffee-shops, à l’hôtel et dans les restaurants. Je rêve de bateaux, de tatouages et de prendre le large. Le calumet s’embrase. « Vous êtes sûrs de vouloir prendre ça ? C’est super fort et il n’est que 16h. » Nous dit le mec du coffee-shop. L’eau des canaux est noire et je la trouve belle, parfois j’aimerais m’y jeter. Mais avant je veux un tatouage.

Juin 2011. L’amour est mort et moi je suis encore vivante. En voiture direction la capitale hollandaise. Ce voyage est à l’image de ma conception de l’existence humaine : Une vaste blague. Mais qu’est-ce qui m’a pris de m’embarquer dans une telle galère ? Je préfère ne plus y penser et méditer sur les champs de tulipes.

L’air est doux, l’esprit rugueux. Rien ne parvient à apaiser les monstres qui gigotent. Au bord de l’eau, prise de conscience : La ville est toujours aussi belle mais la compagnie mauvaise. Comment remédier à cela ? La question demeure, le séjour déjà terminé. Besoin de 6 ans et de 3 tatouages pour y répondre et retourner voir les canaux et les tulipes.

yup

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s