Fragments

 

J’ai perdu mes mots dans le sable, la mer Méditerranée les a avalé et ils se sont broyés en son écume vaporeuse. Dans ce pays il est très difficile d’écrire, la chaleur fait dégouliner votre encre qui se change en sang bouillonnant comme celui qui coule dans vos veines.

Dans ce pays où le soleil agresse et dessèche vos neurones, vos pensées affluent pourtant, telles les vagues, dans votre crâne irradié d’ultra-violets. Et soudain le vent soufflait dans mes cheveux et balayait les zones de mon épiderme brûlée.

nautilus-eye-sandra-yagi
« Nautilus eye », Sandra Yagi
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s