Soleil bleu

rethymnon-kreta

Le pays des dieux était en faillite depuis un moment.
Seuls les chats et les cieux demeuraient cléments.
Les pierres antiques chantaient leur misère,
Inondées de soleil, grignotaient par la mer.

C’était la banqueroute la plus parfaite,
Mais dans les îles l’heure était à la fête
Vapeurs de poissons grillés, légumes et fruits frais
Etalés le long des pavés à l’ombre; rien n’a changé.

Chercher, se perdre sans s’énerver, demander
Le chemin entre les ruelles, les maisons délabrées
Les fleurs roses encadrent les tags, les graffiti
Contre les fachos, les capitalisme, pour l’anarchie.

Promenade sous un soleil bleu ou des étoiles noires
A l’heure où la température retombe, augmenter les degrés
Sur un balcon végétal, blaguer, boire, raconter des histoires
Vécues, anciennes, échappées belles et folles à lier

Sous les colonnes d’argent, la fraîcheur des draps blancs
Froissés des corps spongieux d’alcool, s’étiolent
De déchirantes faces aux poses de farandoles
Jusqu’à ce que le mal jaillisse au firmament.

De l’amour et des petites attentions pour guérir
Tragi-comédie sur les terres de Sophocle, souvenirs
Au loin la petite fille en sang dans les abysses cristal
La voiture rouge : don du petit garçon allemand à l’hôpital…

Au clair de la taverne, un peu de trip-hop, d’hamburgers,
De bières légères en cocktails multicolores, finir dehors
Les embruns pour préliminaires, terminer de longer le port,
Errer, vagabonder avant de repartir; c’est déjà l’heure (?!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s