Taonius Borealis, le cartoon des abysses

TaoniusMBARItolweb
Un spécimen adolescent observé au large de la Californie en 2001 par The Monterey Bay Aquarium Research Institute. Copyright : MBari. Source : tolweb.org

La nature a crée de nombreux êtres vivants à l’allure cartoonesque. Membre de la famille des calmars de verre (Cranchidae en latin), l’espèce Taonius borealis a été observée uniquement dans le Pacifique Nord.

Les espèces appartenant à la famille des Cranchidae ont des tailles très variables. Les plus petites mesurent à peine 10 cm, quand les plus grandes peuvent atteindre 10 m (calmar colossal), sans compter les tentacules.

Le corps de la Taonius borealis est d’une taille modeste; environ 60 cm.  Certains individus sont mouchetés d’oranges, d’autres dont dotés de moustaches irisées. L’animal se nourrit de tous ce qu’il peut attraper, crustacés et poissons inclus.

taonius borealis
Tête et bras de taonius borealis en vue ventrale. Photographie d’Henk-Jan Hoving. Source : tolweb.org

Une peau translucide et bioluminescente

A l’instar des 60 autres espèces de calmars de verre, la Taonius borealis vit dans les eaux profondes (jusqu’à -2000 m), où la lumière est rare ; d’où leur peau translucide, et parfois bioluminescente. Loin d’être un désavantage, cette apparence transparente sert à ces mollusques de camouflage.

Situés sur la face intérieure de leurs yeux globuleux ou télescopiques, les organes lumineux dont sont dotés certains calmars de verre (c’est le cas du genre Taonius), leur permettent de se confondre avec leur environnement.

Les biologistes supposent que le genre Taonius se divise en cinq espèces. Pour l’instant, trois espèces ont été observées : la Taonius borealis, la Taonius belone et la Taonius pavo. Cette dernière vit dans l’Océan Atlantique et probablement dans l’Océan Indien.

Taonius_pavo
Taonius pavo photographiée dans les abysses par l’océanographe américaine Edith Widder. Source : anthonylukephotography.blogspot.fr

Un animal encore méconnu

A l’âge adulte, les calmars de verre sont reconnaissables à leur corps gonflé et leurs bras courts qui portent deux rangées de ventouses ou de crochets. La paire de tentacules est généralement plus longue que les bras.

Observé pour la première fois en 1821, le genre Taonius est encore méconnu du monde scientifique. Les principales études ont été menées aux Etats-Unis entre 1968 et 2013, mais ce céphalopode reste bien mystérieux en raison de son habitat.

Pour l’instant, les abysses demeurent peu accessibles. De ce fait, les espèces qui y vivent ne sont pas victimes des activités humaines. Le genre Taonius peut donc continuer à évoluer sans crainte dans les profondeurs des océans.

Taonius tentacle
Tentacules d’un spécimen du genre Taonius . Source : Tonmo.com
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s