L’appel du large, à la fois grisant et effrayant

wavesSources d’inspiration et de crainte, les mers et les océans fascinent les êtres humains depuis l’Antiquité.

De l’Atlantide au Triangle des Bermudes, les mythes et énigmes sont aussi populaires que les grandes explorations.

De nos jours, grâce aux progrès de la science et des nouvelles technologies, nous sommes moins effrayés à l’idée de naviguer ou de plonger à plusieurs mètres de profondeur. Cependant l’univers maritime reste empreint d’imaginaire et de sacré.

Mythes et légendes maritimes

Le mot « océan » vient du grec ancien ôkeanos, qui signifie « rivière » ou « grand fleuve ». Au Ve siècle avant J.-C., les Grecs pensaient qu’une seule et immense étendue d’eau encerclait la Terre.

Dans la mythologie grecque, Océan est l’aîné des Titans, enfants d’Ouranos (le Ciel) et Gaïa (la Terre), divinités primordiales qui précèdent les dieux de l’Olympe. Selon la Théogonie d’Hésiode, Océan et sa soeur Téthys (déesse marine archaïque) donnèrent naissance à 3000 dieux-fleuves et 3000 nymphes aquatiques, les Océanides.

ocean_tethys
Océan et Téthys, premières divinités marines de la mythologie grecque. Musée archéologique de Gazantiep, Turquie. Source : mythologica.fr

Si les divinités marines sont nombreuses dans les oeuvres de la Grèce Antique, elles apparaissent aussi dans la mythologie et le folklore nordique, celtique, inuit, japonais, chinois, yoruba, ainsi que dans le vaudou haïtien, le bouddhisme zen, et la religion traditionnelle javanaise.

Au fil des siècles, certains mythes demeurent, d’autres sont remplacés ou modifiés. Les superstitions sont ancrées dans la tête des marins. Les connaissances scientifiques ne sont pas encore là pour les rassurer et les aider face aux phénomènes naturels, aux créatures inconnues et aux divers tracas de la vie en mer (manque d’eau douce, de nourriture…).

En Europe, l’exploration des océans débute avec la Renaissance, et se poursuit jusqu’à la création de l’océanographie, l’étude des mers et des océans sur la Terre), à la fin du XIXe siècle.

La biodiversité marine : la nature sous ses formes les plus variées

Les eaux marines et océaniques recouvrent les deux tiers de la Terre. Il y a quelques centaines de millions d’années, elles s’étendaient sur les continents actuels. Elles furent également le lieu de création des premiers complexes vivants, et des évolutions animales et végétales.

Certains scientifiques pensent qu’aucune espèce n’est parvenue à être complétement indépendante de ce milieu marin d’origine.

Les recherches et expéditions ont longtemps été limitées à la surface. Les abysses (-1000 mètres) sont explorées pour la première fois en 1948. Depuis Les expéditions sous-marines sont plus fréquentes, et plus longues que dans le passé. Constamment en développement, les nouvelles technologies aident à en apprendre toujours plus sur les océans.

bathyscaphe_Trieste
Les bathyscaphes sont les premiers engins sous-marins capables d’explorer les abysses. Source : daviddarling.info

La variété des espèces sous-marines dénote avec la relative uniformité des eaux. Pourtant la vie est présente sous ses formes les plus originales, même à plus de 2000 mètres de profondeur. Aujourd’hui, 95% des fonds-marins restent encore à découvrir.

Les êtres humains en savent d’avantage sur les créatures étranges qui peuplent les abysses. Néanmoins, les mers et les océans nous semblent toujours plus mystérieux et déroutants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s